ENVIRONNEMENT

La finalité du développement durable étant de trouver un équilibre harmonieux et viable à long terme entre les trois enjeux majeurs, écologique, social et économique, HOP! s’engage activement dans un processus grâce auquel ces trois piliers des activités humaines sont rendus cohérents avec l’avenir comme avec les besoins du présent.
 

KéroZen

 

En 2014, le poste « carburant » représentait 85% de nos émissions de CO2 et 220 millions d’euros pour l’activité de HOP! La consommation de pétrole est indissociable de l’activité du transport aérien. Bien que le cours du pétrole fluctue, son impact sur l’environnement reste quant à lui inchangé.
Au vu de ces données chiffrées, HOP! a tenu à développer un plan carburant, « le plan KéroZen », dont l’objectif est la maîtrise de notre consommation de carburant pour réduire notre impact écologique et économique. 
L’objectif du plan KéroZen est de poursuivre les actions amorcées dans chaque Compagnie Opérationnelle avec l’ensemble des salariés, et d’imaginer de nouvelles actions de sorte à poursuivre nos efforts conjoints pour réduire quand cela est possible notre consommation de carburant et nos émissions de gaz à effets de serre.
 

5 axes de progrès identifiés

1.    ATC : Travailler sur les trajectoires, profil et gestion du vol, en étroite collaboration avec le contrôle aérien.

 

2.    Avions : Permettre de réduire la masse, optimiser l’aérodynamisme et les performances des moteurs et réacteurs.

 

3.    Emport carburant : Proposer des ajustements au plus près des objectifs de la mission, fiabilisation de la charge et des conditions du vol.

 

4.    Utilisation avion : Favoriser l’application de procédures permettant d’économiser du carburant (« éco-pilotage ») en toute sécurité.

 

5.    Communication : Informer et sensibiliser l’entreprise aux enjeux de la « bonne consommation » de carburant.

 

Le suivi de ces axes  se fait dans le respect strict des règles de sécurité, de régularité et de confort de nos vols.

 

Dans le strict respect de la sécurité de nos opérations, l’« éco-pilotage » doit devenir une seconde nature.
(entretien avec François Debost, Directeur délégué de la Flotte HOP!, coordinateur du groupe)

HOP! Biodiversité

HOP! dès sa création en 2013, a initié la démarche du projet qui a abouti le 18 juin 2015 à la création de HOP!Biodiversité lors du Salon du Bourget.
Hors zone industrielle un aéroport et ses pistes sont entourés d’espaces verts, de prairies aéronautiques plus ou moins anciennes, parfois de cultures règlementées. Des zones closes, protégées de nombreuses actions humaines pour des raisons de sécurité. Cette biodiversité mérite d’être considérée, évaluée, améliorée, et elle peut participer au mieux-être de tous.
Le choix des méthodes scientifiques a été de s’appuyer sur les protocoles participatifs, notamment ceux développés dans le cadre de Vigie Nature par le Muséum National d’Histoire Naturelle. Celles-ci permettent d’une part de mieux connaître la biodiversité des plateformes, d’autre part l’appropriation par le personnel de cette connaissance.
Ces protocoles sont ouverts à tous les personnels volontaires des différents partenaires. Ainsi, des responsables du risque animalier, mais aussi des cadres des aires aéronautiques, chargés d’entretien des espaces verts, contrôleurs aériens, pompiers, agents d’accueil etc… se sont investis pour approfondir les résultats.